Visite à l'usine CHOCO-IVOIRE : Une fierté ivoirienne

Visite à l'usine CHOCO-IVOIRE : Une fierté ivoirienne
PLAY VIDEO
| Reportage | Chocolat | Actualité | Vu 9360 fois
[Joël Landry NIANZOU] Vidéo N°12905

Reportage à l'usine CHOCO-IVOIRE de SAFGROUP à San Pedro en marge de la Semaine Industrielle et Portuaire de San Pedro (SINPORT) le jeudi 08 Mai 2014. C'était à l'occasion de la visite du gouvernement ivoirien, représenté par le ministre du Transport, M. Gaoussou Touré à l'usine CHOCO-IVOIRE.

Ouverte en octobre 2010, CHOCO-IVOIRE est une société de transformation de cacao bâtie sur une superficie de 21 054 m². Elle a une capacité de 27 000 TM/an de liqueur (aussi appelée masse ou pâte) de cacao. Elle ambitionne de se positionner parmi les leaders du secteur en Côte d?Ivoire et en Afrique. Deux types de masses destinées aux secteurs de l?agro-alimentaire, de la pharmaceutique et de la cosmétique, y sont produits :
? MNG2 (Grade 2)
? MNG3 (Grade 3)
Équipements de pointe
Une équipe Assurance qualité

Tout le processus de transformation est contrôlé. Des analyses physico-chimiques et microbiologiques sont effectuées à toutes les étapes de la fabrication afin de se conformer aux normes de qualité agroalimentaire internationales.

L'unité de broyage de SAF-CACAO, dénommée Choco Ivoire, située dans le port de San Pedro a été inaugurée en octobre 2010 et dispose d une capacité de transformation de 32000 tonnes par an, qui devait être portée à près de 100000 tonnes en 2012. « Nous sommes en attente de voir ce qui se passe avec la réforme du cacao » indique le directeur général, Ali Lakiss. Si SAF-CACAO avait planifié d'acheter environ 140000 tonnes de cacao, à la fois pour l'exportation et pour son unité de broyage en 2011/12, il ne compte maintenant se procurer qu'environ 75000 tonnes, après une forte chute de la qualité de la fève.
[Joël Landry NIANZOU]

Toutes les vidéos
  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant